Francophonie : plusieurs opportunités pour la consolidation de la coopération avec Madagascar

Un certain nombre de perspectives visant à raffermir la coopération entre Madagascar et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont été discutées au cours de la rencontre entre le Ministre des Affaires étrangères, M. Richard Randriamandrato et SEM l’Ambassadeur Léonard-Emile Ognimba, Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie pour l’Océan Indien le 5 mai 2022.

Consolidation de la coopération politico-diplomatique. L’appui de ses Etats membres dans le domaine institutionnel fait partie des principales missions de l’OIF. Pour le cas de Madagascar, cet appui vise à consolider davantage les actions du Gouvernement touchant à plusieurs aspects de la gouvernance tels que la démocratie, l’Etat de droit, ou encore la lutte contre la corruption.

Secteurs prioritaires de coopération. Le partenariat entre Madagascar et l’OIF est également mis en œuvre à travers différents projets et programmes. Parmi les domaines d’intervention figurent notamment la délivrance d’actes d’état civil dans la région Analamanga, le tourisme durable, l’économie bleue, la formation dans le numérique ou encore l’autonomisation des femmes à travers le Fonds « La Francophonie avec Elles ». Le renforcement des interventions dans les secteurs prioritaires tels que l’éducation et la santé a été discuté afin de favoriser davantage un impact direct sur la vie de la population.

Dimension régionale. Madagascar a réitéré son engagement envers l’OIF non seulement en tant qu’Etat membre de l’Organisation mais également en sa qualité actuelle de Président de la Commission de l’océan Indien (COI). La visite prochaine du Secrétaire Général de la COI, M. Vêlayoudom Marimoutou, à Madagascar sera une occasion pour les Etats membres d’échanger sur le sujet de la Francophonie dans la sous-région océan Indien.

Arrivée d’un don d'équipements et de matériels envoyés par l'ONG Direct'Aid du Koweït

 

En réponse à l’appel à solidarité lancé par le Gouvernement malagasy suite au passage des cyclones Ana et Batsirai, un don d'équipements et de matériels d'une valeur totale d'un milliard d'Ariary octroyé par la famille royale ainsi que le Gouvernement de l’Etat du Koweit à travers l'ONG Direct'Aid, a été réceptionné à l’aéroport d’Ivato le 25 avril 2022.
 
A noter qu'il s’agit de la troisième vague de dons remis par l’ONG au profit des sinistrés des périodes cycloniques depuis le début de l'année. 
 
Les dons ont été remis par M. Abdullah A.H.S.O Alsumait, Directeur Général et M. Allaoui Benaissa, Représentant résident de l’ONG, au Directeur général du BNGRC, le Général de division Elack Olivier Andriankaja. La cérémonie s’est faite en présence de M. Alidy Bin Soufou, Sénateur de Madagascar et de M. Ratsimandao Tahirimiakadaza, Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères.
 
Le Ministère des Affaires étrangères salue la solidarité démontrée par l’Etat du Koweit ainsi que la précieuse collaboration des autres départements ministériels afin de venir en aide aux compatriotes victimes des intempéries.
Coopération au beau fixe entre Madagascar et la Chine

Une cérémonie de remise de d'équipements et de matériels de la part du Gouvernement Chinois, représentée par SEMme GUO Xiaomei, Ambassadeur de la République Populaire de Chine, et l’octroi d'une subvention d'un montant de 2 millions de Yuan s’est tenue ce jour au Bureau national de la gestion des risques et des catastrophes naturelles (BNGRC).

 
Ces dons d'équipements et de matériels pour la reconstruction post-cyclonique d'une valeur de 8 millions de Yuan sont répartis comme suit :
 
-        Tente de secours 20m 2880 pièces
 
-        Tente de secours 12m 21600 pièces
 
-        10 000 pièces de couverture
 
-        Courtepointe 2000 pièces
 
-        Tôles en aciers coloré 35 000 kg
 
La réception de ces dons s’est déroulée en présence de Mme Mirana Razafimanantsoa, Directeur Général adjoint du BNGRC, ainsi que M. Tokely Justin, Ministre de l'intérieur et de la décentralisation et M. Ratsimandao Tahirimiakadaza, Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères. 
 
Dans son discours, le Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation a salué la qualité de la collaboration entre son Département et le Ministère des Affaires étrangères dans la mobilisation des partenaires internationaux qui contribue au renforcement des capacités du BNGRC dans la réalisation de sa mission.
Madagascar - Maurice : Consolidation de la coopération bilatérale et régionale

Le Ministre des Affaires étrangères, Richard Randriamandrato, a rencontré son homologue mauricien, SEM Alan Ganoo ce jour. La réunion a permis de raffermir plusieurs aspects de la coopération bilatérale et régionale entre Madagascar et Maurice.

Coopération judiciaire et sécuritaire. Les accords de coopération douanière et d’entraide judiciaire entre les deux pays seront renforcés afin de lutter efficacement contre le trafic de ressources naturelles et les crimes transnationaux organisés.

A noter que la justice mauricienne procèdera ce 29 avril 2022, à l’audition des témoins dans l’affaire des 25kg d’or en provenance de Madagascar.

La question de la restitution de ces 25kg d’or a d’ailleurs été abordée au cours de cette rencontre.

Coopération économique et commerciale. Dans le contexte international actuel en Ukraine, une hausse des prix des matières premières est inévitable.

Les deux parties ont convenu de renforcer davantage leurs échanges commerciaux notamment dans le domaine des produits agricoles.

Madagascar devrait ainsi augmenter sa production et ses exportations afin de contribuer à la sécurité alimentaire de la région.

Investissements. Maurice a rappelé sa volonté d’investir davantage dans la Grande île par le biais des accords conclus dans le cadre du projet pilote de Zone d’émergence industrielle (ZEI). L’intensification des liens entre les secteurs privés malagasy et mauricien a été également discutée.

Le Ministre des Affaires étrangères, Richard Randriamandrato, n’a pas manqué de souligner que la diplomatie économique est l’une des priorités de l’Etat malagasy dans le processus d’émergence du pays.