Diaspora Malagasy


DIRECTION DE LA DIASPORA

L’institution de la Direction de la Diaspora au sein du Ministère des Affaires Étrangère découle des missions inhérentes aux Représentations diplomatiques et consulaires de Madagascar dans la protection des intérêts des ressortissants malagasy à l’étranger.  A la suite des différentes rencontres du Président de la République avec la diaspora malagasy et sa volonté de donner à cette dernière le rôle qui est le sien dans le développement socio-économique du pays, la Direction été établie sous l’égide de la Direction Générale de la Promotion Économique et de la Diaspora.

En effet, un changement d’approche a été constaté au niveau international concernant la question de la migration. Longtemps dénoncé comme source de fuite de cerveau, la migration internationale est actuellement vue comme une opportunité à exploiter tant pour les migrants eux même que pour les pays d’origine et les pays d’accueil. La diaspora peut constituer à la fois un vivier de compétence et un levier de développement par le biais des transferts d’argents qu’elle effectue, par l’investissement dans des projets de développement. C’est pour cette raison que le Gouvernement a décidé de faire de l’engagement de la Diaspora un des piliers de la Diplomatie économique malagasy.

La Direction a pour principal objectif de promouvoir la participation de la diaspora malagasy au développement socio-économique de Madagascar à travers les transferts de fonds, les transferts de savoir-faire et de connaissances, le développement de l’investissement par la diaspora, le tourisme et le renforcement de la solidarité nationale.

Elle a pour missions de renforcer le lien entre la diaspora et Madagascar, d’élaborer, en collaboration avec les départements et organismes concernés, une politique nationale d’engagement de la diaspora etde mettre en œuvre, les mesures adéquates pour atteindre les buts fixés.

La Direction de la Diaspora a pour principales attributions de:

  • coordonner les questions relatives à la diaspora et développement ;
  • protéger et d’assister les ressortissants malagasy à l’étranger ;
  • mettre en place une base de données fiables sur la diaspora malagasy  et d’en assurer  la mise à jour et la diffusion ;
  • définir et proposer des mesures concrètes afin d’encourager et faciliter une pleine participation de la diaspora à la vie politique, économique et sociale du pays ;
  • mobiliser la diaspora pour le retour et l’investissement au pays par la mise en place de conditions favorables ;
  • mettre en œuvre et assurer le suivi de la politique de l’État à l’égard de la diaspora Malagasy ;
Turquie

Selon les chiffres disponibles auprès du Consulat honoraire de Madagascar en Turquie, le nombre de ressortissants malagasy en Turquie est de 67 au 30 septembre 2015.Les graphiques 1, 2 et 3 retracent respectivement la répartition géographique, la classification socio-professionnelle et la répartition par domaine d’expertise des membres de la Diaspora.

Afrique du sud

A la date du 30 juin 2015, le nombre de ressortissants malagasy recensés par les représentations diplomatiques de Madagascar (Ambassade et Consulats) en Afrique du Sud est de 96.

Ce chiffre est sujet à changement étant donné que le recensement effectué par l’ambassade est toujours en cours.

Allemagne

Selon les sources officielles (de.statista.com), 1135 malgaches sont enregistrées auprès de l’administration compétente en Allemagne au 31 décembre 2014

. 458 de ces personnes sont immatriculées auprès du service consulaire (Source : Ambassade de Madagascar En République Fédérale d’Allemagne)au 30 juin 2015, soit un taux d’enregistrement auprès du service consulaire de 40%.

Suisse

A la date de 30 juin 2015, 451 ressortissants malagasy sont enregistrés auprès de la Représentation Permanente de Madagascar en Suisse.

La particularité de ces personnes enregistrées est que près de 20% d’entre elles résident en France.

France

A la date du 30 juin 2015, sur 1618 ressortissants malagasy immatriculés auprès des services consulaires de Madagascar en France, 597 d’entre eux ont rempli des renseignements nécessaires permettant de faire une analyse statistique.

Ce chiffre est sujet à changement étant donné que le recensement effectué par l’ambassade est toujours en cours.